Le recrutement de cadres de direction laisse peu de place à l’échec, c’est pourquoi il est important de mettre toutes les chances de votre côté pour le réussir ! A l’approche d’un départ en retraite ou suite à l’annonce d’une démission sur ces postes à fortes responsabilités, une certaine forme d’anxiété peut survenir au niveau de la direction et des personnes en charge des ressources humaines. Ne vous lancez pas tête baissée dans le recrutement du remplaçant, mais profitez-en pour mettre en place une réelle réflexion autour du nouveau profil à recruter, et surtout, ne vous lancez pas seul(e) !

Nous vous avons préparé quelques conseils pour vous orienter au mieux dans votre recherche :

  1. Quelle méthode ?
  2. Ai-je besoin de faire appel à un cabinet de recrutement ?
  3. A quel type de cabinet de recrutement faire appel ?
  4. L’art de l’entretien de recrutement

1. Quelle méthode ?

Plusieurs étapes clés sont indispensables dans votre process de recrutement. La phase préparatoire (l’une des plus importante !), la phase de recherche, puis de sélection, le recueil des références (souvent négligée, mais essentielle) et la finalisation du recrutement.

Nous vous donnons quelques astuces pour la préparation de votre recrutement, comprenant notamment la définition du profil à rechercher. Ainsi, plutôt que de rechercher une expérience en tant que Directeur Général, recherchez plutôt une expérience en management d’équipes significatives, en pilotage d’entreprise, etc…, idem plutôt que « courageux » recherchez une capacité à gérer la pression et la performance. Il est important de bien définir dès le départ quelles sont vos attentes, sans vouloir impérativement remplacer à l’identique le profil sortant.

2. Ai-je besoin de faire appel à un cabinet de recrutement ?

Voici quelques questions à vous poser avant de vous lancer :

  • Ai-je le temps de m’en occuper ?
  • Ai-je la compétence pour le faire ?
  • Suis-je mon « meilleur juge » ?
  • Ai-je réussi par le passé ?
  • S’agit-il d’un recrutement spécifique et, si oui, pourquoi ?
  • Quels sont les risques en cas d’échec ?

En fonction de vos retours, vous avez certainement la réponse !

3. A quel type de cabinet de recrutement faire appel ?

Le marché des cabinets de recrutement est plutôt vaste, et il est souvent compliqué de s’y retrouver. Certains cabinets sont spécialisés en conseil en recrutement et propose des CVs présents sur certaines bases de données et jobboards, c’est ce qu’on appelle dans le jargon des cabinets de recrutement le « push CV ».

La valeur ajoutée de cette démarche n’est pas des plus efficiente. En effet, la sélection et l’évaluation des candidats n’est pas toujours réalisée. D’autres cabinets sont spécialisés dans l’approche directe de profils de cadres de direction ou cadres dirigeants, ce qu’on appelle « chasseurs de têtes ». Dans cette approche différente, après avoir  précisément défini le besoin et le profil en conséquent, les chasseurs de têtes se rapprochent d’une cible identifiée au regard des compétences ou secteur d’activité recherché. Cette méthode permet de coopter des candidats expérimentés et ciblés. Le cabinet  sélectionne alors les profils tant sur l’aspect compétences techniques que comportementales en s’assurant de l’adéquation avec la culture d’entreprise. Seuls quelques profils validés sont alors présentés pour un choix final par l’entreprise.

Tout dépend de votre recherche et de vos attentes, toutefois sur des métiers à forte valeur ajoutée, tels que des cadres de direction, privilégiez les cabinets « chasseurs de têtes ».

4. L’art de l’entretien de recrutement

Mener un entretien de recrutement peut paraitre évident, mais pas tant que ça, il faut savoir minimiser les biais mentaux, mettre à l’aise le(la) candidat(e), venir en complément des entretiens déjà réalisés par le cabinet sans être redondants, gérer la fin de l’entretien et surtout savoir parler et parfois aussi se taire…

En tant qu’employeur, voici quelques bonnes pratiques à retenir et mettre en œuvre :

  • Valoriser l’image de l’entreprise dès la première impression
  • Respecter les dates et calendrier d’entretiens
  • Accorder du temps de qualité aux entretiens (disponibilité réelle)
  • Faire décrire les expériences à travers des exemples concrets
  • Garantir la discrétion et la confidentialité des échanges
  • Soignez la réponse négative

Ne soyez pas dans la croyance que vous êtes en position de force en tant qu’employeur, soyez plutôt dans un match d’égal à égal, soyez dans la séduction tout en restant honnête. Pour cela il est primordial d’avoir préparé en amont quelles sont vos forces (culture de l’entreprise, secteur d’activité, usages, avantages…) vis-à-vis de la concurrence notamment.

Nos Chasseurs de têtes peuvent répondre à vos questions et vous accompagner dans vos démarches de recrutement si besoin.

Vous souhaitez être accompagné(e)s par notre cabinet ?